Mucolipidosis Type IV

Qu'est-ce que Mucolipidosis Type IV?

Mucolipidosis Type IVest une maladie génétique rare identifiée pour la première fois dans 1974. Entre cette date et 2010, seuls environ 70 cas ont été diagnostiqués.

70 % des cas de syndrome sont chez des individus d'ascendance juive ashkénaze.

Ce stockage lysosomal syndrome est métabolique et progressive. Caractéristiques caractéristiques du syndrome comprennent un retard de développement psychomoteur et une déficience visuelle.

Syndrome Synonymes :
Ml IV ; Ml4 ML4 MLIV Sialolipidose

Quelles sont les causes des changements génétiques Mucolipidosis Type IV?

Les mutations du gène MCOLN1 sont responsables du syndrome. Il est hérité selon un schéma autosomique récessif.

L'hérédité autosomique récessive signifie qu'un individu affecté reçoit une copie d'un gène muté de chacun de ses parents, ce qui lui donne deux copies d'un gène muté. Les parents qui ne portent qu'une seule copie de la mutation génique ne présenteront généralement aucun symptôme, mais auront 25% de chances de transmettre les copies des mutations génétiques à chacun de leurs enfants.


Le syndrome est une maladie de stockage lysosomal causée par un déficit en arylsulfatase B (ASB) causé par des mutations du gène ARSB sur le chromosome 5.

Quels sont les principaux symptômes de Mucolipidosis Type IV?

Typique Mucolipidosis Type IV est la forme grave de la maladie et peut causer de graves symptômes. La forme atypique de la maladie est beaucoup moins sévère et symptômes peut varier considérablement d'un individu à l'autre.

Symptômes apparaissent généralement conduisant à un diagnostic dans la petite enfance, en fonction de leur gravité. Ces symptômes comprennent une mauvaise coordination musculaire et mentale et une réduction du tonus musculaire.

Les caractéristiques physiques de la maladie comprennent une opacification de la cornée, une dégénérescence rétinienne, des yeux croisés, des paupières gonflées, une myopie et une hypersensibilité à la lumière.

Traits/caractéristiques cliniques possibles :
Tétraplégie spastique, Dégénérescence rétinienne progressive, Strabisme, Apparition infantile, Microcéphalie, Genu recurvatum, Trouble de la marche, Déficience cognitive, Incoordination, Hyperréflexie, Opacification du stroma cornéen, Anomalie du métabolisme des mucopolysaccharides, Anomalie de la morphologie de l'abdomen, Dysmyélinisation cérébrale, Atrophie cérébrale signe, anomalie de la pigmentation rétinienne, aplasie/hypoplasie de la musculature de la paroi abdominale, absence d'élocution, kératodermie palmoplantaire, hérédité autosomique récessive, nystagmus, atrophie optique, rétinopathie, photophobie, vermillon de lèvre inférieure éversé, anomalie EEG, diminution de l'adaptation à la lumière et à l'obscurité Amplitude de l'électrorétinogramme, Stagnation du développement, Caractéristiques faciales grossières, Dystonie, Corps calleux dysplasique, Déficience intellectuelle, Hypotonie musculaire, Électrorétinogramme anormal, Morphologie nasale anormale, Accumulation de gangliosides, Front étroit, Trouble neurologique de la parole, Microdontie

Comment quelqu'un se fait-il tester pour Mucolipidosis Type IV?

Les premiers tests de Mucolipidosis Type IV peut commencer par un dépistage par analyse faciale, en passant par le FDNA Telehealth plateforme de télégénétique, qui permet d'identifier les marqueurs clés de la syndrome et souligner la nécessité de tests supplémentaires. Une consultation avec un conseiller génétique puis un généticien suivra. 

Sur la base de cette consultation clinique avec un généticien, les différentes options pour les tests génétiques seront partagées et le consentement sera recherché pour des tests supplémentaires.

Informations médicales sur Mucolipidosis Type IV

Syndrome Overview:
Mucolipidosis IV is a neurodegenerative lysosomal storage disorder characterized by severe psychomotor delay and progressive visual impairment. Corneal clouding, retinal degeneration, increased blood gastrin levels and iron defficiency anemia are common manifestations. Mutations in the MCOLN1 gene cause this autosomal recessive disorder.

Clinical Description:
The main features of this condition are intellectual disability and clouding of the corneas, but the presentation can vary widely. Severe developmental delay, spasticity, hypotonia and the inability to walk independently are common and typically begin in early childhood. The MRI is thought to be characteristic (Frei et al., 1998). There is hypoplasia of the corpus callosum, with absent rostrum and a dysplastic or absent splenium, T1-weighted white matter changes and increased ferritin deposits in the thalami and basal ganglia. In the later stages of the disease, optic atrophy and a pigmentary retinopathy become apparent.
Cytoplasmic inclusions - in both single membrane-bound vesicles filled with granular material consistent with mucopolysaccharides and lamellar concentric bodies consistent with phospholipids - are found on EM of conjunctival and corneal biopsy material. Mild hepatosplenomegaly may be present. Facial dysmorphism is not a prominent feature, but puffy eyelids and a coarse face have been reported (Chitayat et al., 1991). The facial features may also coarsen with age.

Schiffmann et al., (1998) studied 15 patients and found an increased chance of iron deficiency. Gastroscopy in three patients showed that parietal cells contained large lysosomal inclusions. Constitutive achlorhydria was demonstrated.

About 50% of cases have been of Ashkenazi Jewish descent, and the carrier frequency in this population is 1 in 100 (Bargal et al., 2000).

In a follow-up study of 28 patients by Altarescu et al., (2002) all had achlorhydria with an elevated plasma gastrin level, and 12 had iron deficiency anemia. Mutations in the MCOLN1 gene were present in all.

Smith et al., (2002) reviewed the ophthalmic findings in 22 patients. All patients demonstrated some degree of corneal clouding, retinal vascular attenuation and optic nerve pallor. Extraocular motility disturbance (strabismus and/or nystagmus) was reported in 63%.

Note the four patients reported by Bindu et al., (2009) from India, who presented with spasticity. None had corneal or retinal problems, although one had optic atrophy. All had thinning of the corpus callosum.

Wakabayashi et al., (2011) argue Mucolipidosis Type IV is underrecognized due to its variable phenotypic presentation, and the disorder has been misdiagnosed as cerebral palsy.

Fisher et al., (2017) reported the longitudinal development of a child who participated in an augmentative and alternative communication intervention and showed improvement of expressive vocabulary.

Age of Onset:
The emergence of neurologic manifestations, such as severe psychomotor delay, is variable but usually starts in early childhood and typically in the first year of life. The onset of ophthalmologic symptoms, such as corneal clouding and retinal degeneration, also varies but is common during the first and second year of life.

Molecular genetics:
Slaugenhaupt et al., (1999) mapped the gene to 19p13.2-13.3. Bargal et al., (2000), Sun et al., (2000) and Bassi et al., (2000) demonstrated mutations in a novel gene encoding a protein of 580 amino acids named mucolipin-1. There appeared to be one transmembrane helix and at least five transmembrane domains. It was speculated that this was a new ion channel protein.

From haplotype analysis, Bassi et al., (2000) identified two major founder mutations in the Ashkenazi Jewish population.

A method of rapid detection for the two common Ashkenazi Jewish mutations - (IVS3-1A->G and delEX1-EX7) - is reported by Wang et al., (2001).

Gilbert (2001) reviewed the possibility of carrier screening in Ashkenazi Jewish populations.

Edelmann et al., (2002) reported their experience in screening for carrier status in the American Ashkenazi Jewish population. The frequencies of the IVS3-2A-G and 511del6434 mutations were 0.54% and 0.25%, respectively, for a combined carrier frequency of 0.79% or 1 in 27 individuals (95% CI 0.40%-1.17%). The addition of both mutations causing this neurodegenerative disorder should be considered for parental carrier screening in this population.

Shiihara et al., (2016) described a male patient with mild clinical presentation; no corneal clouding was present. White matter volume reduction over time was observed; additional features were cerebellar atrophy, low signal intensities in the globus pallidi and thalami, and features suggestive of iron accumulation.

A male patient from a consanguineous family was reported by Gowda et al., (2017).

Genotype-Phenotype Correlations:
The two common Ashkenazi Jewish mutations are associated with a more severe presentation of the disease (Altarescu et al., 2002).

* This information is courtesy of the L M D.
If you find a mistake or would like to contribute additional information, please email us at: [email protected]

Soyez plus rapide et plus précis Diagnóstico Genético!

Plus de 250,000 patients analysés avec succès!
N'attendez pas des années pour un diagnostic. Agissez maintenant et gagnez un temps précieux.

Commencer ici!

"Notre chemin vers un diagnostic de maladie rare a été un voyage de 5 ans que je ne peux décrire que comme une tentative de faire un road trip sans carte. Nous ne connaissions pas notre point de départ. Nous ne connaissions pas notre destination. Maintenant nous avons de l'espoir. "

Image

Paula et Bobby
Parents de Lillie

Qu'est-ce que la FDNA Telehealth?

FDNA Telehealth est une entreprise de santé numérique de premier plan qui offre un accès plus rapide à une Analyse Génétique précise.

Dotée d'une technologie hospitalière recommandée par les plus grands généticiens, notre plateforme unique met les patients en contact avec des Experts En Génétique pour répondre à leurs questions les plus urgentes et clarifier toute préoccupation qu'ils pourraient avoir concernant leurs Symptômes.

Avantages de la FDNA Telehealth

Icône FDNA

Credibility

Notre plateforme est actuellement utilisée par plus de 70% des généticiens et a été utilisée pour diagnostiquer plus de 250,000 patients dans le monde.

Icône FDNA

Accessibilité

FDNA Telehealth fournit une analyse faciale et un dépistage en quelques minutes, suivi d'un accès rapide aux conseillers en génétique et aux généticiens.

Icône FDNA

Facilité d'utilisation

Notre processus transparent commence par un diagnostic initial en ligne par un conseiller en génétique et s'ensuit par des consultations avec des généticiens et des tests génétiques.

Icône FDNA

Précision et précision

Capacités et technologies avancées d'intelligence artificielle (IA) avec un taux de précision de 90% pour une meilleure précision analyse génétique.

Icône FDNA

La valeur pour
De l'argent

Accès plus rapide aux conseillers en génétique, aux généticiens, aux tests génétiques et au diagnostic. En moins de 24 heures si nécessaire. Économisez du temps et de l'argent.

Icône FDNA

Confidentialité et sécurité

Nous garantissons la meilleure protection de toutes les images et informations des patients. Vos données sont toujours sûres, sécurisées et cryptées.

La FDNA Telehealth peut vous rapprocher d'un diagnostic.
Planifiez une réunion de conseil ginitique en ligne dans les 72 heures!

EspañolDeutschPortuguêsFrançaisEnglish